acces

Contact

Chambre d'agriculture d'Eure-et-Loir

10 rue Dieudonné Costes
CS 10 399
28 008 CHARTRES Cedex
Téléphone : 02 37 24 45 45
Fax : 02 37 24 45 90
accueil(at)eure-et-loir.chambagri.fr

Présentation du Bassin Versant de l'Ozanne

Contexte géographique

Le bassin de l’Ozanne situé au Sud-Ouest du département de l’Eure-et-Loir (annexe 1), couvre une superficie de 28 000 ha environ. La rivière s’écoule de façon permanente sur 113 kilomètres de ses sources (Beaumont-les-Autels, Charbonnières) en passant par Brou jusqu’à sa confluence avec le Loir à Bonneval.

Voir le contour du bassin versant

Le territoire concerné : 18 communes sont prioritairement concernées par le Bassin Versant. Les principales communes concernées sont : Les Autels-Villevillon, Authon-du-Perche, Beaumont-les-Autels, Béthonvilliers, Bonneval, Brou, Charbonnières, Dampierre-sous-Brou, Dangeau, Gohory, Luigny, Miermaigne, Montharville, Moulhard, Soizé, Trizay-les-Bonneval, Unverre et Yèvres.

4 autres communes sont concernées pour une petite partie de leur territoire : Bullou (hameau de l’Avancay), Alluyes (hameaux de Villebon et de Bourgeray), La Bazoche-Gouet (entre Soizé et les Autels-Villevillon) et Vichères (Nord-Ouest).

Le nombre d’habitants sur le bassin versant est estimé à 11 000 personnes.

Le bassin versant concerne 3 communautés de communes : Perche-Gouet, Perche et Bonnevalais.

De ses sources jusqu’à Yèvres, le bassin versant est concerné par le Pays Perche puis à partir de Dangeau par le Pays Dunois.

Le bassin versant présente un paysage mixte de forêts et cultures (ainsi de que de haies) à proximité des sources de la rivière puis au fur et à mesure que l’on se rapproche de Brou, le paysage est plus uniforme avec la présence quasi-généralisée de grandes cultures surtout à l’aval de Brou.

Des zones humides sont présentes essentiellement sur la partie amont du bassin, en général, très localisées et peu étendues.

 

Contexte géologique et pédologique

L’amont du bassin versant de l’Ozanne est principalement concerné par l’aquifère en nappe libre des sables du Cénomanien du Perche.

L’aval du bassin versant, à partir de Brou se situe sur un aquifère dans la craie du Séno-Torunien (Crétacé Supérieur). Cette craie forme un réservoir hétérogène très étendu, souvent recouvert par de l’argile à silex, produit de son altération (décalcification).

Le bassin versant est occupé par de nombreux types de sols. En limite Ouest, dans le Perche, on trouve des sols à textures très variées (argile lourde, sable, argilo-calcaire) avec en bordure des sols en pente, sableux et caillouteux d’une épaisseur inférieure à 50 cm.

Dans le Faux-Perche vallonné, qui représente la plus grande partie du bassin versant, on rencontre des limons battants moyennement profonds à profonds (0,60 à 1,20 m).

A l’Est, en limite de Beauce, les sols sont constitués par des limons argileux sains.

Enfin dans les vallées, on trouve des sols alluviaux hydromorphes.

Contexte climatique

Le climat du bassin versant évolue d’Ouest en Est en ce qui concerne les précipitations, avec à l’Ouest, pour la partie située dans le Perche, des précipitations de 800 mm par an en moyenne. Dans la partie Est, en limite de la Beauce, les précipitations annuelles se situent autour de 600 mm annuels. Les températures varient selon les mois de 3 à 19°C sur l’ensemble du bassin versant, avec une moyenne annuelle comprise entre 10 et 11°C.

 

Contexte hydrologique

Le cours d’eau est alimenté en amont de Brou par 2 bras principaux, la Sainte Suzanne au Sud et l’Ozanne au Nord. Ces 2 bras permanents bénéficient d’écoulements  provenant de sources alimentées par les sables du Perche voire la craie. Ces sources maintiennent un débit d’étiage en été.

L’hiver, le débit de la rivière dépend essentiellement des volumes d’écoulements issus des vallées secondaires alimentées par les secteurs drainés.

Le débit annuel moyen de l’Ozanne est de 1,5 m3/s, avec des débits très variables dans l’année, caractérisés par des crues hivernales et des périodes de très faibles débits en été.

 

L’activité agricole

La SAU (Surface Agricole Utile) du bassin versant est d’environ 24 000 ha soit 85 % du bassin versant.

Les sols cultivés sont constitués essentiellement de limons très battants, drainés et sensibles au ruissellement.

Environ 220 sièges d’exploitations ont été recensés dans la limite topographique du bassin versant et le nombre d’exploitants possédant au moins une parcelle sur le bassin versant est estimé à environ 450.

Les exploitations du bassin versant en grandes cultures représentent environ 67 % du total et celles en polyculture-élevage environ 33 % pour l’année 2010.

L’aval du bassin versant est surtout concerné par des exploitations en grandes cultures alors qu’en amont de Brou l’élevage est plus présent.

Pour tout renseignement

Sébastien SALLE

Animateur Bassin Versant de l'Ozanne
Conseiller environnement-qualité de l'eau
Tél. : 02 37 24 45 57
s.salle(at)eure-et-loir.chambagri.fr

Germain GAUDINAT

Animateur Bassin Versant de l'Ozanne
Conseiller environnement-qualité de l'eau
Tél. : 02 37 53 40 42 / 07 64 57 60 29
g.gaudinat(at)eure-et-loir.chambagri.fr

Mentions légales | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS